investissement immobilier

Les chouchous des banques au T1 2015 sur les prêts immobiliers

Les taux des emprunts immobiliers poursuivent leur descente durant le 1er trimestre de cette année 2015. En effet, les premiers à en bénéficier sont principalement les emprunteurs avec un bon profil financier, tel que les situations socioprofessionnelles de cadres et de métiers libérales ayant une contribution important. À ce titre, on peut découvrir sur un internet les meilleures formalités aux nouveaux acquéreurs qui veulent renégocier le taux par rapport à leur habitation ou celui d’une maison mis en location.

Les chouchous des banques

Pour disposer d’un crédit auto immédiat, il est conseillé de voir ce palmarès pour se situer par rapport aux nouvelles dispositions lancées depuis 2015. Par exemple, une agence financière est parvenue à renégocier un prêt immobilier s’élevant à 343 000 € pour un taux tournant autour de 1,79 %. Afin d’obtenir ce privilège, il faut être une famille de 4 personnes, dont les parents doivent être âgés de 40 et 37 ans, et recevant des salaires combinés aux alentours de 7800 €/mois.
En second lieu, une autre type de renégociation est donnée à un couple dont le revenu mensuel ne dépasse pas 3500 €/mois. Grace à ce salaire, les nouveaux mariés qui doivent être âgées de 29 ans au minimum pourront obtenir un prêt équivalent à 220 000 € avec un taux mensuelle 1,79 %. Que demander de plus pour disposer d’une nouvelle maison pour sa famille !

Suivant la ville

Un site spécialisé sur le net a obtenu une négociation lors de l’acquisition d’une résidence principale à un taux 1,9 %. Si on habite à Nantes, et disposant d’un revenu s’élevant à 10 000 €/mois, on n’aura à payer que 15 % d’apport pour changer de maison en se procurant une nouvelle à un cout tournant à 890 000 €.
Un habitant de la ville de Metz, ayant un revenu combiné à 7500 €/mois, devra faire un apport de 15 % afin d’acheter un logement principale d’une valeur de 300 000 €.
La meilleure astuce pour avoir la faveur d’une banque est d’envoyer un senior pour faire la demande. Par exemple, un homme âgé de 60 ans s’est adressé à un organisme financier pour une renégociation. De ce fait, avec un revenu de 5500 €/mois, il a pu obtenir un prêt avec un taux de 2,2 %.

Laissez votre commentaire à propos de cet article

Les publications similaires de "Dossiers investisseurs"

  1. 31 Mars 2018Quel budget préparer pour réaliser l’étanchéité de son habitat ?401 vues
  2. 29 Avril 2017L’immobilier d’entreprise, qu’est-ce que c’est ?1130 vues
  3. 30 Oct. 2016Défiscaliser en investissant en outre-mer819 vues
  4. 14 Oct. 2016La résidence étudiante, un bon investissement à l'abri du fisc838 vues
  5. 10 Août 2016Investissement locatif, se faire conseiller par les spécialistes866 vues
  6. 9 Août 2016Ehpad, résidences senior, maintien à domicile… quelle solution de logement choisir ?960 vues